Traction intégrale Q4 Alfa Romeo

15/01/2021

Traction intégrale Q4 Alfa Romeo : dynamiquement supérieur

 

Les guerres de chevaux sont en bonne voie ces temps-ci. Un jour sur deux, un autre constructeur automobile annonce que ses nouveaux véhicules produisent des puissances massives. Or, Alfa Romeo est bien impliquée dans la guerre et, très franchement, elle est en train de gagner. Mais il y a un autre aspect de la production de puissance et c'est de l'utiliser à bon escient.

On dit que la puissance n'est rien sans contrôle et c'est le principe directeur du système de traction intégrale Q4 d'Alfa Romeo, à la pointe de la technologie. Offert avec la Giulia et le Stelvio, le système de traction intégrale Q4 ajoute une couche de confiance et de contrôle qui fait passer l'expérience de conduite à un autre niveau. 

La technologie Q4 AWD existe pour renforcer la confiance du conducteur dans son Alfa Romeo, qui est déjà extrêmement performante grâce à son châssis et à ses composants de conduite incroyablement compétents. 

La Q4 fait tout le travail

La plus grande astuce de cette technologie est qu'elle pense à tout pour le conducteur. Toujours en marche et faisant ce pour quoi elle a été programmée, elle est l'alliée ultime, quels que soient le moment et le lieu où le véhicule est conduit. Le système surveille de nombreux paramètres afin d'envoyer la bonne quantité de puissance à un essieu ou à un autre, en fonction des conditions de conduite. 

Alfa Romeo se donne toujours beaucoup de mal pour réduire son poids, et les ingénieurs y sont parvenus. La boîte de transfert active et l'essieu avant inclus du système Q4 n'ajoutent que 56 kg au poids du véhicule par rapport à une version à propulsion proposée sur d'autres marchés. Ces composants sont conçus pour intervenir en cas de besoin, au moment où ils sont nécessaires. 

Dans des conditions de conduite normales, 100 % de la puissance est transmise au différentiel arrière pour une efficacité maximale. Cependant, si les conditions de conduite changent instantanément ou si le conducteur modifie son comportement, le système envoie jusqu'à 60 % de la puissance disponible à l'essieu avant. 

Le boîtier de commande

 

Les véhicules Alfa Romeo sont équipés du contrôleur de domaine du châssis (CDC) et du système de mode de conduite Alfa DNA ou DNA Pro (exclusif aux véhicules Quadrifoglio) réglable par le conducteur. Ils sont chargés de modifier le comportement du système Q4 en fonction des données fournies par le conducteur et du mode de conduite sélectionné. 

Le CDC, ou le « cerveau » coordonne tous les différents systèmes de conduite active du véhicule, y compris le contrôle de la traction et de la stabilité, le différentiel à vecteur de couple et le système de suspension Alfa Active optionnel. Grâce à un ensemble de contraintes programmées, le système réagit rapidement de manière prévisible et équilibrée. Le CDC fonctionne en conjonction avec le sélecteur de mode de conduite Alfa DNA qui, à travers les différents modes de conduite, permet de programmer des systèmes dynamiques pour une conduite optimale et prévisible.

- Des Sources Alfa Romeo

Nous joindre